Thèse professionnelle du bon usage du marketing pour les TPE

Déborah SIMON
Titre certifié niveau I : Manager de la Stratégie Commerciale
Spécialisation : Manager de la Communication stratégique et digitale
SUP’ DE COM_Nantes / Promotion 2017
Suiveur école SUP’ DE COM : Isabelle Hummel
Tuteur entreprise GRDF : Daniel Lefebvre

LE MEILLEUR AMI DE « MERCI »
EST « BEAUCOUP ».

Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont contribué, de près ou de loin, à l’élaboration de ma thèse professionnelle.
Tout d’abord, merci à Isabelle Hummel, ma directrice de thèse qui m’a accompagnée tout au long de l’année dans mon travail de recherche et d’analyse. Merci également à Daniel Lefebvre, mon tuteur en entreprise, qui m’a motivée et encouragée à travailler cette thématique, ainsi qu’à tous les collaborateurs d’Energy Formation, qui ont été là pour me soutenir au quotidien.
En second lieu, je souhaite vivement remercier tous les acteurs contributeurs de mon livrable, c’est à dire les six consultants qui ont pris le temps de partager avec moi, leurs expériences, ainsi que les 32 dirigeants de très petites entreprises, qui ont également pris du temps et qui m’ont permis de traiter mon sujet en profondeur, avec des retours très pertinents et enrichissants.
Merci aussi à l’école Sup’ de Com de Nantes, pour la qualité de ses intervenants et de leurs interventions, qui m’ont apportées beaucoup de connaissances, que j’ai pu mettre en relief dans ma thèse.
Enfin, je remercie ma famille, mon ami, mes amis et l’ensemble de mes camarades de classe, qui m’ont tous soutenue, motivée et aidée dans la réalisation de mon travail, notamment par leurs relations avec leur réseau professionnel.
C’est une fois ce travail achevé, que je me rends désormais compte des bénéfices d’un entourage bienfaisant.

Résumé

Si aujourd’hui nous sommes exposés à plus d’une centaine de messages publicitaires
au cours d’une journée, nous sommes tous conscients que cette communication est essentiellement le fruit de grands groupes, médiatiquement très imposants. Mais qu’en est-il des petites structures ? Contraintes financières, temporelles et humaines ; autant d’obstacles rencontrés par les très petites entreprises lorsqu’elles veulent communiquer et mettre en place une stratégie marketing. Pourtant, la concurrence est rude pour les micro-entreprises, être connu et reconnu, conquérir de nouveaux clients et accroître le carnet de commandes sont toujours, et plus que jamais, nécessaires pour pérenniser une activité et vivre sereinement.

L’intérêt de ce travail est de démontrer en deux temps, les facteurs et raisons qui influencent la mise en place d’une démarche marketing dans les petites structures, via un registre théorique et littéraire, puis à l’aide d’enquêtes terrain, au plus près de la réalité. La préoccupation finale de cette étude est de proposer et concevoir des solutions adaptées, répondant aux problématiques identifiées, pour accompagner les dirigeants de TPE sur ce propos.

Le gérant dispose d’un rôle central et pluridimensionnel dans la petite entité.
Il est garant de la performance de son entreprise et prend des décisions selon son propre processus d’arbitrage, son profil est atypique. Cette théorie que j’ai extrait de mes recherches, a été identifiée par six consultants en TPE. C’est également une des conclusions que j’ai tiré de mon travail d’enquête, directement auprès de 32 dirigeants de petites structures, en Loire-Atlantique. Si l’influence de la personnalité du dirigeant et ses aspirations impactent la stratégie marketing et globale de l’entreprise, ce n’est pas le seul élément à prendre en compte. En me confrontant aux gérants, j’ai pris conscience d’un manque très important de connaissances et de sensibilisation sur le sujet du marketing, et surtout, sur son rôle dans la stratégie globale et ses bénéfices possible.

Le marketing est souvent assimilé en premier lieu, à des contraintes. Tout le monde n’y voit pas d’intérêt car, fréquemment, la démarche n’est pas complète ni structurée, le suivi des actions est négligé ainsi les retours ne sont pas quantifiables ni identifiables. Si ce n’est pas le cas, le marketing est tout de même réduit au terme de « communication », rarement à celui de « client ». Pourtant aujourd’hui, la relation client est essentielle dans les petites entreprises.

Ces théories et révélations viennent soutenir une réflexion autour de la sensibilité et l’intérêt des gérants de TPE face au rôle du marketing dans le développement de leur structure. Ce travail met la lumière sur ce phénomène du manque d’accompagnement des dirigeants au niveau marketing et communication, et propose en dernier lieu, des mesures visant à résoudre ces problématiques en tenant compte de tous les apports exposés grâce aux recherches précédentes. Notamment l’Open Innovation, le travail entre petites structures et grands groupes qui permettra de mettre en place des solutions innovantes pour contrer les contraintes énoncées. Aussi, l’accompagnement physique et digital, dans un monde qui évolue vite et où chacun est désormais libre de se former quand et où il le souhaite, sur le sujet de son choix.


Suite : Thèse professionnelle du bon usage du marketing pour les TPE - Introduction générale


Mots clés :

Marketing / communication / stratégie / développement / TPE / entrepreneurs


© Tous droits réservés_Déborah SIMON
- Mail : d.simon2509@gmail.com
- LinkedIn : Déborah Simon
- Twitter : @DeborahSimonEF
- Diplôme BAC+5 Manager de la communication stratégique option digital à Sup’ de com Nantes (en cours de validation)